Si j`avais le coeur des dieux

Si j`avais le cœur des dieux

je laisserais une partie de mon corps, de mon cœur

à chacune des femmes que j`ai connues

A celles qui m`ont aimé,

alors que je ne savais quoi faire de leur amour;

A celles qui m`ont trompé, parce que le choix était trop grand:

les blondes, les brunes, les mulâtresses,

les noires, les marabouts aux allures complexes et séduisantes

je vous adore toutes, malgré mon cœur meurtri.

instrument solo

Je vous aime encore, encore et encore.

Autant que j`ai savouré les seins, les rondeurs,

les vierges et leur passion; enfin, les bravoures de la féminité.

A toi qui m`a donné un fils,

une fille, et/ou peut-être le rejeton d`un copain,

je fais don de mon cœur.

Ce cœur, perdu dans la mêlée,

te ramène les souvenirs de ton anneau de quinze ans.

Un ancien amour est souvent un meilleur copain tu sais.

Je te ferai vivre la sagesse du temps.

instrument solo

J`ai parlé de nous deux à l`un de mes amis – ou du moins, à l`un de nos amis – il m`a dit qu`aujourd’hui tu penses encore à nous;

à verser des larmes que tu n`arrives plus à sécher.

Ainsi j`ai compris, que la femme ne hait point.

Ton être sensible trop longtemps abusé, appelle t-il l`indulgence de la raison mâle, ou la gloire de ton sexe?

ne vaut-il pas mieux que je sache?

sinon notre histoire est perdue à jamais.

Je te parlerai de ces moments passés sans toi,

de cette sérénité qui me comble, et je sais que tu n`as pas oublié. Et oui !  je sais que tu n`as pas oublié.