De l’amour à la folie

De l’amour à la folie

A un certain degré de l’existence nul autre choix n’est laissé à un peuple autant qu’à un individu que la folie pour survivre.

De l’amour à la folie, pour soi-même et pour les autres, pour son pays et pour l’humanité, voila ce qu’il nous reste à accomplir pour changer le cours d’une histoire, notre histoire. Au moins nous sommes heureux parce que  » Un fou trouve toujours un fou qui l’admire’’.

Cet amour-folie chez l’individu, pour survivre face aux avatars et influences néfastes qui nous ont conduits à cette dimension de l’existence, est notre talisman et notre courroux pour changer définitivement la trajectoire que les autres nous ont tracée.

S’il arrive que nous soyons affaiblis par des regards inquiets ou consternés, souvenons-nous que nous sommes encore des fils et petits-fils de héros pour lesquels l’humanité et toute l’Afrique en tant que mère en sont reconnaissantes d’avoir soulagé bon nombre d’humains des tares de la bêtise raciale.

Avec cet amour-folie, nous construirons des châteaux et des plaines de folies verdoyantes; des semences et des chants à traverser le ciel dans le concert des saints et le royaume des ancêtres ; des courses incessantes à rattraper le loup garou qui sucent le sang de nos enfants dès leur naissance ; des garde-à-vous sans compromis ; des chemins de la croix aux confins éternels.

Préparons-nous à célébrer cette grande victoire de l’amour-folie, au détriment de toutes les charités humiliantes.

Allons vers ces voix qui nous attendent et préparent déjà le jour de la grande célébration.

Que les pleurs cessent ! Que le sang ne coule plus ! Que les hommes se mettent debout ! Que la logique s’installe ! Que les précipices soient remplis ! Que la maladie soit éradiquée ! Que les enfants arrivent à grandir sainement ! Que la fin et l’hypocrisie soit fustigées ! Que la couleur de la peau ne soit plus un indicateur néfaste dans notre propre pays ! Que désormais nous soyons unis !

Que Dieu enfin ! nous assiste.