HAITI, réveil modeste et solennel.

BONNE FÊTE ET BONNE CHANCE HAITI

 

Le monde a besoin de savoir, et NOUS ?

 

A côté des efforts de tout un chacun de repenser Haïti, partout sur la terre étrangère les haïtiens s’organisent en vue d’asseoir le leadership nécessaire à sa sortie de l’étreinte bicentenaire du sous développement. Qu’ en est-il alors de la nécessité immédiate pour les haïtiens de l’intérieure de fixer les règles du jeu ?

Vu les dispositions de part et d’autres à changer ce destin cruel qui nous afflige, permettez que j`utilise ce mot quand je sais qu`il n`est pas reçu de la même façon chez tout un chacun, n’est-il  pas souhaitable de voir sortir de l’ordinaire un mouvement qui inspire et vient s’ajouter aux nombreuses tendances vers le mieux être ? par exemple fêter Haiti. Pas seulement le jour du drapeau, quoiqu’il symbolise tout,  mais désormais dans l’action quotidienne de tous les haïtiens ?

Le temps n`est plus à cette prédisposition de considérer les interrogations stériles, la préoccupation ultime et active étant de soulager le pays du poids de l’irrationnel. Il faut fortement et sans condition agir sur cet état de délabrement et de dénuement dans lesquels nous nous trouvons, considérant qu’il n’y a pas moyen d’aller plus bas.

 » Les derniers seront les premiers, les premiers seront les derniers « , histoire a faire dormir debout surtout quand c’est racontée par les plus doués, jusqu’à quand ces derniers doivent-ils attendre avant de devenir les premiers ? Donc, il y a urgence, et l’heure n’est plus a la recherche de solutions miracles, surtout quand elles sont prescrites par convention, dans l’irrationnel, et particulièrement forgée de toutes pièces par des mains inavouées.

L’engament spontané de presque tout ce qui est Africain de retrouver son identité agit autant sur les haïtiens à reprendre le galop vers la consécration de leur souveraineté.

La patrie est inspirée et avance à grand pas vers le  » GET  RID OF IT « , leitmotiv irréversible contre tout ce qui constitue un obstacle à l’émancipation.

 

Le cercle infernal de l’attentisme est a son terme. Bravons le danger encore une fois, et en avant.

 

A suivre.