Ainsi parle l`oncle

AINSI PARLE L`ONCLE
 
l`une des pièces de Mike Joseph, réécrite pour la circonstance.
 
J`AI CALCULÉ LE TEMPS EN FONCTION DU PEU QU`IL ME RESTE À VIVRE. UNE DERNIÈRE FOIS, AVANT DE CONDAMNER DIEU JE M`ADRESSE A MARIE.
 
Un rêve qui s`enfuit, un rêve qui s`en va, c`est toute l`éternité qui perd sa beauté ; c`est le fou qui est Roi, les nous qui sommes aux croix.
 
Souvent le temps nous forme, souvent le temps nous arme,
à être des enfants de la divinité , à être des enfants de la médiocrité ; à finir à Versailles, ou à finir sous des dalles.
 
Marie ! je suis ton enfant, je suis ton Jésus, intercède auprès du père;
dis-lui que je suis en vie, et que comme jésus je traîne ma croix.
 
Je suis à la dérive, je rêve d`une rive, qui me semble si loin, que le ciel est plus proche ;
sur ma croix je navigue, avec le seul espoir, que le ciel s`ouvrira, pour me donner le bras.
 
Je me réveille soudain, je n`en crois pas mes yeux. Porté par une vague, au sommet d`un palmier, assoiffé et perdu, me voilà suspendu, entre plein de coco, plus que j`en ai connu
 
Marie ! je suis ton enfant, je suis ton Jésus, intercède auprès du père,
dis-lui que je suis en vie, et que mon esprit s`envole vers lui
 
Comme vous toutes et vous tous, j`ai porté ma croix.
Et voilà ! Moi, J`espère que Je suis sauvé.
 
Je Plaide
Mike Joseph

Un rêve qui s`enfuit, un rêve qui s`en va

Un rêve qui s`enfuit, un rêve qui s`en va

c`est toute l`éternité qui perd sa beauté

c`est le fou qui est Roi, les nous qui sommes aux croix

II

Souvent le temps nous forme, souvent le temps nous arme

à être des enfants de la divinité

à être des enfants de la médiocrité

à finir à Versailles, ou à finir sous des dalles

R

Marie ! je suis ton enfant, je suis ton Jésus

intercède auprès du père

dis-lui que je suis en vie, et que comme jésus

je traîne ma croix

III

Je suis à la dérive, je rêve d`une rive

qui me semble si loin, que le ciel est plus proche

sur ma croix je navigue, avec le seul espoir

que le ciel s`ouvrira, pour me donner le bras

IV

Je me réveille soudain, je n`en crois pas mes yeux

porté par une vague, au sommet d`un palmier

assoiffé et perdu, me voilà suspendu

entre plein de coco, plus que j`en ai connu

R

Marie ! je suis ton enfant, je suis ton Jésus

intercède auprès du père

dis-lui que je suis en vie, et que mon esprit

s`envole vers lui

V

Comme vous toutes et vous tous, j`ai porté ma croix.

Et voilà ! Moi, Je suis sauvé.