La mort de Jésus, un mystère révélé.

La mort clinique de Jésus n’est pas suffisante, dans le contexte spirituel, pour déclarer qu’il était mort.

L’Esprit demeuré vivant dans son corps inerte, autorise à concevoir le souffle spirituel comme élément essentiel, toujours en rapport avec la vie, donc cela signifie qu’il n’était pas mort, d’où le mystère de sa résurrection.
Expliquer celle-ci par la mort n’est pas un argument irrévocable, si son esprit ne s`était jamais éloigné de son corps.
Personne ne peut prouver autrement, tant que l’esprit jusqu`à présent demeure un objet non identifiable.

Nous comprenons bien que pour le commun des mortels il n’y a pas de discussion là-dessus. La mort est déclarée un point c’est tout. Mais pour Jésus lui-même, fils de Dieu, celui qui permet de voir les choses plus loin que le bout du nez et qui nous inspire ( » tout ce que je fais, vous pouvez le faire aussi « ) il y a moyen d’approcher la chose d’une autre façon.
Avec le pouvoir de réveiller les morts, seul lui qui connaît l’origine et l’exutoire de la mort peut nous élever de tout autre principe, et il l`a fait, pour nous entretenir sur ce qui s`est passé entre le moment de sa prétendue mort et sa résurrection.

Ceci dit, la mort de Jésus demeure un mystère pour tous parce que jusqu`à présent nul n’a osé interpréter différemment.
Mais, au-delà des analyses ordinaires sur la vie et la mort, constat de mort physique et incapacité de savoir si l’esprit y demeure encore ou s’il s`est séparé du corps, il faut dans le cas de Jésus scruter les possibilités que l’esprit est demeuré dans son corps, ce qui lui aurait permis de se réveiller quand il le voudrait. Ce ne serait pas du tout sorcier puisque l’esprit domine la matière. Surtout pour ceux qui peuvent arriver à sa dimension.
Quand un homme meurt, semble-t-il que l’esprit ne meurt pas mais laisse le corps. À partir de l’expérience avec Jésus, on peut prétendre ou affirmer que son esprit ne pouvait mourir et ne s`était jamais séparé de son corps.

Puisqu`il savait utiliser cet esprit pour réveiller les morts, et puisque son esprit n’est pas celui des hommes, au moment de sa mort physique il était en possession de toutes ses facultés mentales mais s`est laissé faire pour prouver aux hommes qui il était vraiment, et leur donner l’exemple de l’immortalité, à côté de son invitation à ce qu`ils observent la même foi pour dompter la mort et tout ce qui a trait au corps. Et tant que nous sommes incapables d’utiliser l’esprit pour dominer le corps, nous sommes des mortels. Mais si nous arrivons au stade de Jésus par l’esprit, nous devenons des immortels à travers d`autres corps existants ou à venir.

Je Plaide

29 mai 2017

Mike Joseph