TANTÔT  FEUILLE,  TANTÔT  RACINE

Quand mes pensées s’envolent à la rencontre de l’arbre de la vie

Je me retrouve tantôt feuille tantôt racine.

Du sommet je regarde passer les saisons,

Souris à l’aube et commande le crépuscule.

 

Lorsqu’il m’arrive de revoir le jour

Dans mon silence muet je fais appel à la bonté des hommes.

Frémissant au gré du vent Je crie le désespoir de mes vieilles branches

Qui sèchent et tombent, allant rejoindre la terre qui les à nourries.

 

Lorsque tombe la nuit ma voix s’élève dans le creux de l’immensité

Et tout mon arbre devient racine fortifiant les bourgeons naissants

Sillonnant les vallées et les plaines Je rencontre au passage

Des colonies de nomades à la recherche de festins mutilés.

 

Souvent se cachent dans mes entrailles, épient et partent à la chasse,

Revenant toujours vers moi, des êtres fatigués, abattus ou estropiés.

Témoin, éternel témoin, incapable de tirer un sort,

Je regarde l’aurore et frémis sous la brise

 

Ainsi va la vie qui chaque jour se renouvelle ,

Ouvre et ferme le rideau depuis le temps du fruit défendu.

 

Je Plaide

04 novembre 2017

Mike Joseph