La Grande Conférence Nationale à l`heure

 Telle était la configuration urbaine et rurale d`Haïti en 1950.

Aujourd’hui à la fin de 2017, à l`aube de 2018, la population ayant atteint le chiffre record de 12 millions d`âmes

En toute simplicité et courtoisie,

LA SOCIÉTÉ CIVILE HAÏTIENNE, INTÉRIEURE / EXTÉRIEURE, SE DONNE LA CAPACITÉ D`ORGANISATION NÉCESSAIRE A SON FONCTIONNEMENT, EN SUPPORT A L`ETAT.

Plan de réalisation de la « Grande Conférence Nationale »

 

suivi et hommage au feu Dr Turneb Delpé dont le nom restera gravé dans la mémoire vive

des vrais(es) combattants et combattantes pour la souveraineté nationale.

Trop de temps se sont écoulés depuis le départ pour l`au delà du fer de lance de la  » grande conférence nationale « . Le vide laissé par sa disparition ne fait que ronger les acquis de nos conquêtes patriotiques.

Devenu notre héritage national, le cri du feu Dr Delpé est aujourd`hui plus que jamais notre seul bouclier contre le vide absolu, et s`offre à quiconque voudrait en faire une armure de taille face à la désillusion. Il est temps de prendre le témoin et de le porter vers des voix plus sonores.

J`offre la mienne, ma conviction et mon destin pour la réalisation de cette grande conférence nationale qui pour moi est une autre façon d`approcher les valeurs et de renouveler notre capacité à surgir du néant.

Que nos voix se fassent entendre, malgré les divergences de toute sorte, et le monde finira par comprendre que nous avons toujours voulu et voulons vivre en harmonie avec nous-mêmes, mais que les nombreux accidents de l`histoire nous en avaient empêchés.

Nous sommes conscients que la tâche ne sera pas facile pour les sceptiques mais qu`elle le sera pour les faiseurs d`histoire.

Le plan de réalisation de la grande conférence nationale prend en compte les nombreuses difficultés rencontrées par les militants et compagnons de l`heure, et celles à survenir, dès maintenant que nous croyons avoir trouvé la bonne formule pour faire tourner dans le bon sens la roue de notre destin.

Avant tout remettons la pendule à l`heure sans oublier de souligner que l`esprit de la conférence demeure quand l`homme en qui il habitait a disparu. Pour ce faire, il va falloir lui redonner corps et âme afin qu`il continue de faire son chemin.

 Quelle que soit votre opinion nous sommes convaincus que vous n`hésiterez pas à offrir un dernier souffle à notre chère Haiti, la patrie commune. Le reste importe peu. Nous nous en chargeons car le devoir nous interpelle.

Ainsi débutent les premiers nombres que vous et moi constituons, tout en étant respectueux envers ceux qui ont mené la lutte aux côtés du Dr Delpe, pour qu`enfin se casse la glace du stérile et que nous soyons en phase de franchir l`élan revivifiant pour une nouvelle Haïti.

 A la place où se trouvent les commentaires en bas de page il suffit de placer votre numéro de téléphone et le tour est joué. Ce geste qui parait symbolique est la clef de notre succès. Intégré dans une logique de communication et une stratégie d`ensemble, il est considéré comme l`élément manquant dans la recherche de construction fondamentale. Une sorte de potion à la résurgence civique et à la quête du mieux être..

En attendant de recevoir cette adhésion, nous manifestons déjà notre bonne disposition à vous souhaiter la bienvenue dans le monde des faiseurs d`histoire.

Au nom de l`Esprit, Vive Haiti.

Ainsi commence avec vous et moi  » LA GRANDE CONFÉRENCE NATIONALE  » tant attendue.

( Les sujets abordés sont d`ordre sémantique et supportés par le graphique afin d`éviter les discussions inutiles et primaires.) .

Sujet No 1 – 

Haiti et ses composantes, à redécouvrir sur le plan municipal.

Statistique des institutions et organismes communautaires.

Redéfinir les rapports avec la diaspora.

1- Qu`est-ce que le municipal et Quelles sont ses limites par rapport à l`Etat ?

2- Qu`en est-il de la société civile: ses responsabilités, ses obligations, ses droits, ses limites et ses devoirs ?

En gros, voici les premières démarches pour la prise de contact et le suivi.

La commune étant la plus petite entité territoriale d`Haïti, prenons-la en cru, et faisons semblant d`être contraints à nous asseoir comme le faisaient autrefois  les chefs de tribu et les guerriers, fumant le calumet de la paix, pour enfin trouver une issue à nos sanglants désaccords. Quoique les citoyens soient déjà représentés par des élus au niveau de l`Etat, il ne sera pas désagréable de s`asseoir et discuter de ce que nous jugeons approprié pour un meilleur équilibre des enjeux sociaux, culturels et économiques, alors que plein d`autres secteurs de la société se sont appropriés les concepts politiques en général.

Prendre en compte les besoins d`amélioration des conditions de vie des citoyens est une compétence qui s`exerce et se pratique dans les pays les plus avancés de la planète. Donc, autant que les cas se diffèrent, c`est toujours un concours non négligeable pour un État d`avoir des citoyens désireux d`entreprendre ce genre d`activité.

Commençons par déterminer une forme de représentation sociale entre ceux qui voudraient prendre les commandes et ceux qui auraient besoin de cette assistance. Nous avons déjà attribué aux intervenants directs auprès de la population le titre d`Émissaires, en uniforme, après une période de formation, de promotion et de certificat. Celui-ci ou celle-là, une fois gradué, fait dans un premier temps le travail de porte-à- porte qui favorise l`émergence de structures administratives entre l`État et les organisations civiles. Mais puisque nous connaissons les problèmes les plus durs vécus par la population en général, nous avons pensé à doter ces Émissaires de la capacité d`apporter un peu de soulagement à ces problèmes, en établissant un système de carte de visite accompagnée d`une assistance pécuniaire, presque symbolique, mais suffisamment discrète pour attirer la sympathie. Etant donné que la visite ne pourra se répéter que dans un délai assez long, soit chaque dix ans, il est jugé convenable de l`agrémenter de substance capable de susciter l`intérêt de la population.

Pour ne pas tomber dans le piège de la précarité, dès que les rapports sont établis et exécutés, le suivi doit être assuré par le municipal et l`administration des données locales afin que des dispositions de continuité soient garanties.

A suivre…

Pour toute correspondance et communication: Canada 450-341-0094 / Floride 305-308-9494 /  US 863-585-26-59 / Haïti 509-3924-2405

www.defikp.com

Je Plaide

12 novembre 2017

Mike Joseph