L`avenir d`Haïti est à l`eau

Comme quand on est en bateau, il faut y aller avec les moyens du bord.

Presque toutes les conquêtes du nouveau monde ont été faites en bateau. De même que celles d`Haïti par les pays colonialistes, Haiti, pour sortir de son marasme économique et aller conquérir la vie à son tour, doit savoir exploiter ses ressources. Pour une fois, il n`y a aucun doute que la mer est la réponse appropriée, capable de soulager en grande partie ses besoins en terme d`autosuffisance. Ce capital acquis dans l`ensemble, inépuisable et inconditionnel, s`offre à tous et à toutes, avec des retombées individuelles illimitées.

Pourquoi donc aucun effort majeur n`a jamais été dégagé sur cette immense richesse gratuitement offerte à tout un chacun ?

Au revers du temps, elle se présente à deux voies. Autant qu`elle a servi en tant que route de l`esclavage pour enrichir les civilisations (voie d`entrée), autant elle pourrait servir (voie de sortie), en tant que route vers la liberté économique du peuple haïtien.

A tous les points de vue, si Haïti est déclarée pauvre, ce qui n`est pas vraiment le cas, ce n`est point qu`elle n`a pas les moyens de prouver le contraire, c`est qu`elle se laisse encore guider par son histoire d`avant l`indépendance alors qu`elle a tout ce qu`il faut pour s`en libérer. Ce vaccin psychologique qui paralyse le cerveau de l`homme haïtien à partir de sa propre substance mentale est encore en réplique, surtout chez les soi-disant intellectuels et détenteurs de pouvoir.

Le pays renferme tout ce dont il a besoin pour jouir de son indépendance totale, sauf la volonté. Nous voulons parler ici de volonté collective.

D`abord, s`il n`existe pas cette volonté collective, nous savons au moins  qu`il y a plein d`individus qui dorment et se réveillent avec un seul rêve : celui de voir le jour se lever et briller pour toujours sur cette terre.

De ce fait, puisque tout commence par un rêve, et que de l`unité se crée la quantité, la déduction dans cette remarque invite à croire que le potentiel en ce qui a trait à la volonté collective n`est qu`une question d`application de principes, relatifs à une injection bien ordonnée, dans la collectivité, de modèles appropriés pour ce genre d`entreprise.

Il faudra donc se débarrasser du réflexe traditionnel, que tout est attribuable à l`Etat, et rendre opportune cette fortune que représente la mer. N`importe quel individu a le droit d`entreprendre une activité lucrative, surtout dans l`océan, bien entendu à la limite de nos frontières, en vue de réaliser des biens à son profit et à celui des autres. De là viendront les coefficients de tout ce qui a rapport avec l`eau en général.

Voici la capacité que nous devrions avoir, d`exploiter nos propres ressources pour reprendre cette liberté qui nous échappe à la cloche de bois.

J`espère que quelque part cette vérité se renforce et se retrouve aux cotés de toutes celles déjà éprouvées.

Notre avenir est à l`eau.

 

A suivre

 

Je Plaide

11 décembre 2017

Mike Joseph