Membres de l`oubli, amnésiques,…

…procurons-nous au moins une carte  de santé mentale contre l`ultime amnésie, à savoir l`Alzheimer.

A un degré plus bas nous sommes définitivement perdus. Les maîtres de notre passé collectif, encore maîtres de notre présent, trouvent matière et prétexte à justifier leur appétit glouton, vorace et cannibale, dans notre ville aptitude à consommer le vide en rendant orphelines les glorieuses ancestrales.

Au Sud, pourquoi tant de guédés quand au Nord il y a tant de barons ? N`est-il pas dit que les barrons sont là pour garder les cimetières. Les morts ont- ils laissé leur tombe, par voie de conséquence, pour suivre et accompagner le reste vers des cieux plus cléments où l`enfer est peut-être moins brûlant ?

Si nos loas disparaissent que nous reste t-il donc, de ce bois caïman symbole de tant de prouesses ?  Que coûte le fardeau de dire Non ! au destin, de revoir la liste de nos chefs de tribu, parmi ceux qui faisaient du drapeau une routine matinale, en chantant fièrement à l`heure de la mêlée  » Pour le pays, pour les ancêtres; marchons, unis, marchons unis ; mourir est beau, mourir est beau  ». Que sert la raison d`être après toutes ces années, lorsque nous sommes à ce point dénudés, où même au parlement et à la présidence, certains élus du peuple ou de l`aigle se promènent en bougie, le pantalon baissé.

Combien d`angles perdus nous faut-il au tableau, pour chanter funérailles et deuil absolu, de ces votes altérés au passage du vent et des Bills tordus de dollars étoilés ?

 

Je Plaide

07 avril 2018

Mike Joseph