DEFI amnistie, DEFI pétition

Pétition pour la paix dans les foyers de la grande famille haïtienne.

Avant de nous adresser aux instances internationales, il est jugé avisé, patriotique, nationaliste et tout ce que l`on peut imaginer pertinent, de faire appel à tous nos compatriotes haïtiens, de l`intérieure et de l`extérieure, pour une demande d`amnistie générale envers les condamnes de l`histoire présente et passée, auprès des autorités compétentes.

Nous réitérons, que cette demande s`adresse d`abord à l`Etat haïtien et à la justice haïtienne, en faveur des condamnés(es), et en aucun cas ne prend en considération la défense des condamnables. Si dans un délai raisonnable aucun résultat n`est obtenu, en dernier recours nous prendrons les dispositions qui s`imposent et ferons, malheureusement, appel à Amnistie internationale pour les suites nécessaires. Ce n`est pas une menace car nous savons que certains y trouveraient matière à l`interpréter comme telle.

Cet effort patriotique est, en vue et en fait, notre contribution à l`élargissement moral de notre société, la société haïtienne, afin que la paix finalement revienne entre les membres de la grande famille haïtienne. Nous ne saurions prétendre que cette étape d`émancipation serait notre initiative personnelle. Mais à ce stade de dénigrement outre frontière, et même entre nous les haïtiens, notre emblème qui est un DEFI boomerang doit tirer le diable et le taureau par la queue, ramener de l`eau au moulin jusqu`à ce que le soleil recommence à briller dans le ciel politique, social et économique d`Haïti.

Avant d`exposer les raisons qui invitent à ce dénouement, il est de notre devoir de rappeler à toutes et à tous l`importance et la signification de l`Amnistie dans un Etat, surtout quand il s`agit de situations particulières où la société en général souffre de son utilité exécutive et exutoire.

 » L’amnistie, dont l’origine grecque ἀμνηστία signifie « oubli », est une notion de droit public pénal, qu’on peut définir comme l’acte qui dispose que des fautes passées devront être oubliées, et qui interdit à quiconque de les rechercher ou de les évoquer sous peine de sanctions  ».

Voici en quelques mots la requête de DEFI :

DEFI (Droit, Ethique, Force et Intégrité). Demande d`AMNISTIE GÉNÉRALE pour les condamnés(es)mais non pour les condamnables. Une autre page d`histoire. Nous ne pouvons pas toujours rester à la même page et espérer influencer l`histoire. Les torts causés par presque tous les chefs d`Etat haïtiens sont dus surtout à leur ego. Quelques soient les accusations portées contre eux nous devrions être les premiers à reconnaître notre passivité ou complicité dans leurs exactions. Pour cela, l`Amnistie générale devrait être déclarée, sur des principes clairs de refonte de la société haïtienne où les institutions seraient remises sur les rails à travers une sélection rigide de volontaires compétents et d`auxiliaires indépendants de l`Etat et de la société civile promus dans toutes les sphères de services. Cette Amnistie est souhaitée, réclamée, promue, encouragée et mise en page de couverture sur le nouveau chapitre politique et social d`Haïti. Au goût de DEFI, le duvalierisme, surtout à travers ses héritiers et bienfaiteurs, ne saurait être exclu parmi les accusés et les amnistiés. DEFI se permet de vous souhaiter la bienvenue dans la logique politique qui nous caractérise. Dans l`espoir qu`il n`y aura plus de mort politique dans les geôles ou dans les rues, commençons le travail de récupération avec les Duvalier qui ont surtout beaucoup à dire à la nation et au monde entier. Il est temps d`ouvrir la compétition tant attendue. A ces récipiendaires qui revendiquent en leur nom et au nom des nombreuses victimes, avec tout le respect dû nous leur disons que rien n`est éternel, et qu`il est temps de céder la place à la justice universelle et de faire appel aux forces de la nation afin de corriger les avatars; mais qu`il n`est plus possible de bloquer le processus de développement de la nouvelle génération en attente et en puissance. Bienvenue, Mesdames et Messieurs les duvaliéristes, dans le nouveau monde.

Pour contribuer à cette pétition, veuillez laisser vos noms et coordonnées dans la page commentaire de DEFI ( bas de page ).

 

English version

Before we go to international forums, it is deemed notified, patriotic, nationalist and everything you can imagine relevant, to appeal to all our fellow Haitians, of the inner and the external, for an application for a general amnesty to the condemned prisoners of the history past and present, to the competent authorities.

We reiterate, that this request is directed first to the Haitian State and the Haitian justice, in favor of the convicted(es), and in no case does not take into account the defense of reprehensible. If within a reasonable time no result is obtained, in the last resort we will take the steps which are necessary and will do, unfortunately, appeal to Amnesty International for the Suites necessary. This is not a threat because we know that some would find material to interpret it as such.

This patriotic effort is, in view and in fact, our contribution to the enlargement morale of our society, the Haitian society, so that peace finally returns between the members of the great family of Haiti. We cannot pretend that this step of emancipation would be our personal initiative. But at this stage of denigration addition border, and even between us Haitians, our emblem which is a boomerang challenge must pull the devil and the bull by the tail, bringing water to the mill until the sun starts to shine in the sky the political, social and economic of Haiti.

Before exposing the reasons which invite to this outcome, it is our duty to remind to all and to all the importance and significance of the amnesty in a state, especially when it comes to specific situations where society in general suffers from its usefulness executive and outfall.

 » The amnesty, including the Greek origin ἀμνηστία means « oversight », is a concept of public law criminal, that can be set as the Act which provides that past mistakes will be forgotten, and which prohibits anyone to seek or to mention them under penalty of sanctions  ».

Here are a few words in the query of Defi:

DEFI (Law, Ethics, strength and integrity). Request for a general amnesty for the sentenced(es)but not for the reprehensible. Another page of history. We cannot always remain on the same page and hope to influence the history. The harm caused by almost all heads of State Haitians are due mainly to their ego. Some are the accusations against them we should be the first to recognize our passivity or complicity in their abuses. For this, the general amnesty should be declared, on clear principles for the recast of the Haitian society where the institutions would be discounts on the rails through a rigid selection of competent volunteers and auxiliary to independent of the State and civil society promoted in all spheres of services. This Amnesty is desired, claimed, promoted, encouraged and page layout of coverage on the new political chapter and social development of Haiti. The taste of DEFI, the duvalierisme, especially through his heirs and benefactors, cannot be excluded among the ranks of the accused and the amnestied. DEFI allows itself to welcome you in the political logic that characterizes us. In the hope that there will be no more political death in the jails or in the streets, begin the work of recovery with the Duvalier which mainly have much to say to the nation and to the world. It is time to open the competition long awaited. Has these recipients who claim on their behalf and on behalf of the many victims, with all due respect we say to them that nothing is eternal, and that it is time to give way to the universal justice and to appeal to the forces of the nation in order to correct the avatars; but that it is no longer possible to block the process of the development of the new generation to hold and power. Welcome, ladies and gentlemen of the duvaliéristes, in the New World.

 

Je Plaide

27 avril 2018

Mike Joseph