Le combat haïtien est d’abord un…

Le combat haïtien est d’abord un complexe et un désastre humain sur lequels se greffe une plèbe politique.

Quand l’un de nous dégage et se soustrait de la troisième, il faudrait éviter de se décharger aussi du deuxième dans sa responsabilité citoyenne. Ce n’est point un jugement de valeur émis au dépourvu mais plutôt une équation automatique non seulement relative au fait constaté, en plus, qu’elle est d’une résistance complice de l’alliénation mentale qui donne le gain à la médiocrité.

Se peut-il que par trop d’abus on finit par perdre de l’énergie et ne plus avoir envie de s’offrir en pâture, mais sur le plan humain c’est une perte énorme qu’il faudrait éviter car cela aurait des conséquences sans bornes. Les hommes ont besoin de se supporter contre leurs ennemis communs, tels que : la maladie, la peur, l’exploitation, l’esclavage, la faim, l’anarchie, le racisme, la mort, etc. Autrement, c’est l’extinction qui les menace, une mort lente qui finit d’une façon ou d’une autre par leur enlever ce qu’ils avaient comme identité en tant que race. Et là ! un specimen de moins.

Notre souci n’est pas de convaincre quiconque de la nécessité de participer à une activité particulière, surtout politique, ou de condamner pour abstension, mais d’aider à sauver un réflexe naturel qui ne mérite aucune entorse ou altération.

Je Plaide

17 juillet 2018

Mike Joseph