Lettre ouverte de DEFI à la nation haïtienne

Cessons de nous faire dire, de nous laisser dire et de nous dire qu`Haïti est un pays pauvre alors que nous sommes riche. HAITI EST UN PAYS APPAUVRI par l`aide internationale complice depuis toujours des flibustiers marchands, et que le système qu`ils ont érigé garde dans ses temples et dans ses réserves des démons apostoliques que bientôt nous allons décimer.

Suite à cette video de radio Canada, voilà ce que nous avons jugé être la réponse appropriée :

« Beaucoup de doigté et beaucoup d’argent pour aider Haïti à sortir du gouffre. »   Déclaration de l’Internationale.

C’est vrai ! Sauf que pour cet argent, les haïtiens ont la capacité de se le procurer eux-mêmes, et le doigté est lui aussi entre nos mains. Ce qu’il faut vraiment, c’est la non intervention des colons et des flibustiers internationaux dans les affaires d’Haïti. DEFI aimerait se mesurer dans les faits à quiconque aurait un projet de libération et de stabilisation pour Haïti. Nous sommes en mesure de prouver que tout est déjà entre nos mains, dans notre cœur et dans nos cerveaux, en chantier, à l’établissement d’un nouveau paradigme. Jusqu’à présent nous n’avons pas sollicité l’aide internationale et nous ne le ferons jamais. Question de principe diplomatique, très bientôt nous enverrons une correspondance et établirons une certaine relation avec les autres pays, mais nous leur dirons en même temps que la condition première d’envisager cette relation c’est de reconnaître que nous sommes un pays riche, et de nous traiter comme tel, au lieu de nous appauvrir par leur regard et complicité avec des gens qui ne cessent de nous barrer la route.
Notre DEFI est pour tous. la voie de la libération d’Haïti est notre affaire classée. Nous avançons lentement mais sûrement.

 

A la nation haïtienne : aux organisations de la société civile en général, aux citoyens(ne) de partout, aux autorités présidentielles, ministérielles et administratives ; aux partenaires et amis(e) d`Haïti.

 

Chers(e) compatriotes,

Chers(e) amis(e),

 

En ces jours de profondes inquiétudes sur l’avenir de notre pays, DEFI, cette organisation nouvellement créée, adepte et fervente promotrice de la démocratisation sociale, économique et politique d’Haïti, aimerait vous faire part de son engagement à relever certains défis.

Le moment tant attendu a fait son chemin et s`exalte jusqu`à vous, d`où l`émergence de cette voix authentique que nous sommes, et représentative des forces vives de la nation haïtienne. L`heure est enfin arrivée et, dans le fond et dans la forme, notre voix vient de gré et de force s’ajouter aux efforts de plus d`un de crier fort et relever le niveau des moyens que notre peuple se donne chaque jour. Imbu de la valeur attribuée aux noms, nous avons choisi de nous présenter sous ce titre, DEFI, effectivement, regroupant avec force le goût citoyen à abattre les obstacles déjà trop vieux dans notre système. Convaincu que notre peuple se doit d’être l’artisan de son avenir, cette notion de l’existence étant une prérogative à l’émancipation sociale, le mettant en position de contrôle sur tout ce qui tourne autour de lui, nous prenons l’initiative de vous inviter à suivre de très près et participer à nos envolées pour la réalisation d’une Haïti conforme aux vœux de ses fondateurs.

L’État devrait avoir la mission obligatoire de répondre aux besoins de ses sujets en administrant convenablement leur volonté collective, tel n`a jamais été le cas. Malheureusement, celui-ci au lieu d’obtempérer à cette prescription, se trouve soumis à des pressions contradictoires, et dérobe aux attentes pour lesquelles il était constitué. Il interprète le présent et l`avenir de la majorité en fonction de son degré d’immaturité intellectuelle ou scolaire alors qu`il aurait dû les élever. Malheureusement encore, et en plus, depuis trop longtemps déjà, la société civile haïtienne, fragmentée, est représentée par des leaders qui ne sont pas arrivé à la conduire vers une cohabitation unique d’où elle pourrait suggérer une lecture plus appropriée à cet État, de ce qu’elle est prédisposée à offrir et qu’elle recèle dans ses diverses composantes.

Conscient de cette faiblesse, DEFI, se positionnant en observateur de l’ensemble national, s’est bâti un concept de réanimation des diverses composantes haïtiennes, tant du côté des institutions générales de l`Etat, par contagion, que du côté des sujets individuels. Notre concept se traduit par un déclic, qui favorisera le bon fonctionnement des nombreuses organisations déjà sur les rails et celles qui n’attendent qu’une telle opportunité pour démontrer de quoi elles sont capables. Suite à notre intervention ponctuelle en tant que courroie de transmission de ce maillon manquant, les divers acteurs et ayants-droit de la société civile se verront accompagnés dans leur volonté de réaliser un mieux être pour leur pays. Enfin, Ils choisiront entre eux celui ou celle qui sera appelé (e) à conduire et défendre aux mieux les intérêts de la grande majorité. DEFI demeurera entre temps et pour toujours, une entité indépendante des larges décisions prises en vue de la réalisation d’une société civile haïtienne globalisée et majeure, dans toute l’acception du terme.

Le but de notre correspondance aujourd`hui est simplement de vous informer qu`il existe désormais une entité capable de redonner confiance aux haïtiens. Au fur et à mesure, nous vous tiendrons au courant de chacune de nos activités, vous comptant parmi les partenaires incontournables de l`émergence d`une nouvelle Haïti.

Soyez toutes et tous assurés que tout citoyen du monde, désireux de prendre part à cet effort et héritage collectif, ce nouveau paradigme, sera le bienvenu. Aux membres et leaders d’une organisation sociale déjà existante, aux autorités gouvernementales, nous vous invitons à prendre note de ces efforts en prévision d’une action concertée envers l’État haïtien. Cette action lui sera d’un très grand bien.

Le devoir nous est fait d`informer l`État haïtien en particulier de tout projet futur, par le biais des ambassades et consulats lorsque des actions et activités se feront à l’extérieure d’Haïti ; et par le circuit des mairies, ministères, de la primature et la présidence, quand celles-ci se feront en Haïti.

La nation haïtienne se renoue avec elle-même. Soyez des partenaires. Nous le souhaitons vivement quelles que soient vos accointances idéologiques et politiques.

 

Recevez chers(e) compatriotes, collègues et amis(e), nos chaleureuses et distinguées salutations.

 

‘’ N.B.’’, pour toute correspondance veuillez indiquer les adresses suivantes :

Canada                                                  Etats-Unis                                     Haïti

DEFI                                                        A venir                                           A venir

1424 Rue Langevin

St Hubert, Québec

Canada   J4T 1X6

Corinternational@ymail.com                                                                 www.defikp.com

Mike Joseph