Coup d`état classique signé ???

Le coup d`État classique d`un pouvoir saignant envers lui-même, çà donne du lest surtout quand celui qui prend les commandes est un pilote de tour insoupçonné. Me Céant ? Rien de sorcier, et tout le monde est pris dans l`arnaque.

Une simple analyse nous permet de dire aux fabulateurs que l`œil critique est désormais du coté des plus faibles parce que tôt ou tard ils finiront par déceler leurs détracteurs. Et nous ne voulons et ne pouvons pas nous permettre d`être jugé pour complicité ou d`incompétence de n`avoir pas su dire les sous-entendus.

Me Céant est devenu depuis quelques années un incontournable dans la société haïtienne. Premier notaire de la République, tout passe par lui. Et les hommes, et les choses. Donc, il serait miraculeux qu`il ne soit pas trempé de près ou de loin dans les affaires de Petrocaribe. Si chacun a son anneau chez l`orfèvre, Me Céant au moins a le sien chez le notaire. Il aurait tellement à dire sur le blanchiment d`argent dans ce pays, même par suspicion, que tout le monde s`est porté à son chevet pour le supplier de prendre les rênes du pouvoir, car autrement l`insomnie ne quitterait point le lit des coupables. On avait besoin d`un répit, donc Me Céant bien imbu plus que quiconque de la situation était le parfait refuge pour les désormais sans abris.

Me Céant par sa position et intelligence est devenu l`homme fort de la République. Même pour un instant. Le temps de calmer les ardeurs qui ont trouvé le modus operandi pour balancer sans condition les clans rongeurs dans les poubelles.

Dans certaines situations personne n`a le monopole du droit. Comment demander à Me Céant de ne pas se mettre au service de la nation quand il y a tant d`autorités menacées d`être poursuivies et par la justice locale, et par celle de l`internationale. L`affaire Petrocaribe n`est pas une mince affaire. Les sujets en question ont tout intérêt à ce que des chasseurs de primes internationaux soient gardés loin de ce dossier. Un trop plein de bruit autour de cette histoire pourrait susciter de l`intérêt général et amener les hommes d`affaires d`un certain monde à s`y mêler de plus près. Il s`agit de milliards de dollars.

Me Céant va faire de son mieux. Il est pris entre l`enclume et le marteau. Ce n`est pas de bonne guerre qu`il a accepté ce rôle. Il aurait surement aimé garder l`anonymat en ce moment, après avoir été candidat malheureux à la présidence aux élections, lorsque le scandale n`était pas encore arrivé. Mais aujourd`hui, à la guerre comme à la guerre, il est à l`épreuve,  en train de tisser un filet qu`il ne pourra lui-même contourner. La nation haïtienne étant renversée par ce scandale Petrocaribe qui dépasse L`ENTENDEMENT, il n`y a pas de doute qu`il fera tache d`huile et beaucoup de passants glisseront sur cette pente raide qui mène tout droit  vers l`abîme.

Ce coup d`Etat du pouvoir contre lui-même est un cas d`érudit qui n`est pas de la connaissance ordinaire. Et si c`est Me Céant lui-même qui l`a monté, il faut attendre de lui des miracles que nul ne saurait prévoir.

Je Plaide

20 aout 2018

Mike Joseph