DEFI sonne le glas à la défaite répétitive

Qui dit mieux ?

Ce « Concours de circonstances » favorable à la Grande Conférence Nationale Haitienne amène de l`eau à notre moulin.

Le glas a sonné pour les défaites répétitives, et les cloches sonnent pour la GCNH.

Des cloches, il y en aura deux : l`une dans la diaspora et l`autre en Haïti même. Pas de cloche de bois.

 

Faire d`une pierre deux coups n`est pas toujours chose facile, surtout lorsqu`il s`agit de distance entre deux corps distincts comme les nôtres, imbriqués l`un dans l`autre et ayant la même valeur ou substance sanguine. Nous voulons bien entendu parler des haïtiens de la Diaspora haïtienne et des haïtiens demeurés en Haïti. Dans ce cas précis, en ce qui à trait à la conférence, il faut faire mouche et éliminer toute possibilité de corruption, d`influence dérogatoire et d`alternative douteuse. Nous devons réaliser une conférence nationale limpide et majestueuse, parce que d`elle dépend la résurrection d`Haïti sur le plan national et international.

Pour éviter toute ambiguïté et des manœuvres dilatoires, la Grande Conférence Nationale se fera en deux orbites séparées. Chaque orbite gardera ses archives afin de rééditer et reconstruire les alinéas au cas où des exactions seraient inévitablement commises. Mais elles se rejoindront dans/pour l`accomplissement d`une unité parfaite et sans équivoque.

Nos cloches sonnent aujourd`hui à la manière de celles des églises. Elles se font entendre dès à présent et séparément pour annoncer le début des opérations irréversibles, en vue de la libération des forces patriotiques et démocratiques mises en branle pour la matérialisation du processus d`atterrissage de la Grande Conférence Nationale Haïtienne. En passant, désormais, prenons l`habitude d`utiliser le sigle GCNH afin de réduire le nombre de répétition un peu trop lourde des quatre mots. L`une des deux cloches se fait entendre dans la Diaspora, et l`autre en Haïti même.

Si du coté de la Diaspora tout avance en premier, à grand pas, d`un bon pas, ainsi l`exemple sera tracé que les maux doivent être traités quand ils dépassent leurs bornes. Si c`est du territoire national que viennent d`abord ces pas, tant mieux aussi, car l`un n`empêchera l`autre de se réaliser pleinement comme le veut l`instant présent. Au contraire, il s`agirait d`une valeur de référence ajoutée qui permettrait une éclosion appétissante de nos deux orbites. Des échanges et point-de-vue comparé agiront sur l`ensemble et apporteront plus d`arguments pour les résolutions finales.

Du coté de DEFI, les préparatifs se font déjà pour les premières rondes de la GCNH. Les consultations en ce sens concernent d`abord les organismes de la société civile haïtienne composée des deux branches de la vie citoyenne, celle de l`intérieure et celle de la Diaspora, ainsi que l`Etat haïtien à travers ses représentants, un ou deux par ministère et institution concernés.

Il est de bon ton de rappeler que le dialogue proposé par certains secteurs ne cessera point et favorise la mise en branle de la GCNH. L`étape maintenant atteinte et en cours, celle de la concertation, est un aboutissement souhaité des efforts réalisés depuis nombre d`années par plusieurs.

En coordination avec les héritiers, corps et dispositifs embryonnaires qui représentent l`objectif noble du docteur Turneb Delpé,  nous sommes à la croisée des chemins et proposons une date de lancement des opérations, qui devra être retenue et divulguée aux grand public pour fin d`accompagnement et de suivi. Celle-ci devrait être la date anniversaire des funérailles du docteur Delpé, soit le 03 juin 2019

Recevez, mesdames et messieurs, nos chaleureuses salutations et plus vifs remerciements, de nous avoir accordé un  peu de votre temps. Merci.

 

Pour DEFI,

Mike Joseph