Que commencent les cérémonies pour la Grande Conférence Nationale Haïtienne

DEFI COMMENCE LES CÉRÉMONIES POUR LA GRANDE CONFÉRENCE NATIONALE HAÏTIENNE.

En ces jours de conquêtes préparatoires à la réorganisation sociale, économique et politique de la nation haïtienne, toute initiative citoyenne devrait être souhaitée et encouragée pour la rédemption de notre société. De toutes les initiatives déjà entreprises, l`une d`entre elle n`a cessé de souffrir d`un retard chronique malgré son importance capitale pour la résurrection d`Haïti. Ainsi, DEFI s`est armé de courage et de considérations pour remettre en selle les nobles efforts, sous estimés, boycottés et/ou incompris. Après tous les sacrifices connus du docteur Turneb Delpé pour cette conférence, la nature ayant horreur du vide, quelqu`un d`autre devait prendre le témoin et continuer la lancée. Malheureusement çà n`a pas été fait.

Sans plus tarder, Mettons-nous au travail et portons ce témoin là où voulait qu`il soit le docteur Delpé. voici la contribution de DEFI dans cette noble démarche. Auprès de toutes et de tous, qui voudraient que cet effort supplémentaire, souhaitons-le, apporte un autre souffle dans la lutte pour un meilleur accompagnement du peuple haïtien dans sa recherche d`un mieux être, que commence enfin cette avancée prometteuse de l`intelligence haïtienne, cette prestigieuse aventure dénommée  » LA GRANDE CONFÉRENCE NATIONALE HAÏTIENNE. En ces termes, voici l`agenda que propose DEFI pour les premiers jours comme entrée en matière :

Parlons-en de plus en plus jusqu`à ce que d`une seule voie le chemin soit trouvé.

Jour No 1

Une cérémonie festive d’ouverture sera tenue au stade Sylvio Cator, lieu de neutralité politique dans les prises de position partisane. Longuement sera interprétée la dessalinienne par une chorale de 11 personnes, représentant chacune l’un des départements d’Haïti, le onzième étant comme on le sait, la diaspora. Au même instant, en Haïti et partout où se trouvent des haïtiens, des colombes, sans complexe ni préjugé, seront relâchées en signe de respect pour la liberté des uns et des autres, de vertu réelle et de goût pour la paix dans notre société entre les classes, partis politiques, organismes nationaux et internationaux, désireux de contribuer à la stabilité socio-économique et politique d’Haïti.
Seront offertes de façon symbolique, des délices nationales. Possiblement le tchaka sera de la partie. Plusieurs raras défileront et prendront les rues, dans la capitale et dans toutes les provinces. Cette cérémonie durera toute la journée de 8 h le matin jusqu’à minuit.

Jour No 2
Le lendemain, après une réception officielle, les partis et organismes devant participer à la conférence, seront invités à présenter leurs documents et statut pour la confirmation de leur droit et présence aux débats et dans les assemblées. Pleine et entière reconnaissance est accordée à la PNDPH. L’actuel secrétaire général de cette organisation politique est désigné pour siéger comme président de la conférence. Cinq autres responsables de partis et d`organisations prendront aussi siège aux cotés du président de la conférence pour se consacrer comme conseil définitif  d`administration. De ces cinq membres, deux pour les partis politiques et trois pour la société civile, un secrétaire général sera nommé ou élu. DEFI sera représenté par son CEO.

Jour No 3
Les présentations d’usage sont faites. L’ordre du jour est lu. Ainsi commencent les débats sur le présent et l’avenir d’une nouvelle Haïti.

Que cela dure jusqu’à un certain point ou indéfiniment, tant que des résolutions de haute portée, définitives, ne soient intégrées dans la constitution haïtienne et ratifiées par les administrateurs de la conférence, la Grande Conférence Nationale Haïtienne ne prendra fin.

A ceux et celles qui voudraient voir une nouvelle Haïti, accompagnez les efforts en cours et faites circuler la nouvelle. Un jour vous serez fier d`y avoir contribué. Merci.

 

Je Plaide

23 septembre 2018

Mike Joseph