De grâce, donnons à ce pays ce qu’il a mérité depuis 1804

En guise de solution à la crise qui perdure et ne fera que s’envenimer à l’approche et après le 17 octobre 2017. De grâce mesdames et messieurs, faisons le sacrifice ultime. Donnons à la Nation ce qu’elle a mérité depuis 214 ans mais que jamais elle n’a su en profiter : « Sa vraie liberté. »

Pour ce faire, il suffit de reprendre chacun sa nature de tribun, de nous assoir en vrai chef de tribu, de fumer le calumet de la paix et de discuter objectivement de l’avenir d’Haïti ; pour ce faire, il faut dire non aux fils et petits-fils de colon, que ce territoire légué par Dessalines et tous les va-nu-pieds de 1804, après tant de luttes pour libérer les captifs africains transportés loin de leur terre, que ce pays est une couronne de gloire qu’on ne peut ni partager ni négocier avec les étrangers.

Pour ce faire, après avoir publié l’article intitulé Me Céant…nous nous sommes ravisés et proposons la solution suivante pour une transition vers l’établissement durable d’un gouvernement de salut pubilc :

Me Céant devra rester en poste comme membre de ce nouveau gouvernement. Les autres membres décideront entre eux de son titre. Voici les noms à considérer pour la composition de ce gouvernement :

–     Me Gerard Gourges

–     Mme Lilianne Pierre Paul

–     Me Jean Henry Céant

–     Colonel Himler Rébu

–     Dr Maryse Narcisse

–     Député Jerry Tardieu

–     Mme Marlène Bastien

–     Jacques Sauveur Jean

–     Jude Celestin

–     Mme Edmonde Suplice Beauzile

–     Senateur Moïse Jean Charles

–     Charles Henry Baker

–     Me André Michel

–     Mr Sauveur Pierre Etienne

Ils sont assez matures entre eux pour se désigner leur position respective.

Pour les secrétaires d’État :

Certains me demandent pourquoi je n’ai pas inscrit mon nom. La réponse est la suivante : Je suis très bien là où je suis.

La vocation de DEFI est de promouvoir, défendre et protéger pleinement les intérêts de la société civile. Une fois pour toutes, avant qu’un membre décide de servir au niveau de l’État, il le fera après qu’ il aura disposé de son statut officiel dans l’administration.

Pour le moment, Je compte demeurer à mon poste afin de garantir la mission à son plus haut niveau.

Merci