Au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit… je ne dirai plus Amen si…

Où est passée la Mère dans le signe de la croix ?

Le Père, le Fils et le Saint-Esprit, ensuite Amen. Cette gaucherie prononcée depuis des siècles est un affront adressé à la femme, que l`église s`est arrogé le droit d`exercer au nom de Dieu. Et puis qu`en est-il de toutes ses prières qui l`accompagnent ? Inventé par les hommes au détriment de la femme, source de vie, il ne saurait être inspiré de Dieu. Le principe féminin est totalement absout d`entrée de jeu dans les rapports entre l`homme et le tout puissant. Dès la fondation du monde, cette captive configuration de la femme au rang d`objet dans la spiritualité, alors qu`elle donne vie à toute humanité, est non seulement un mensonge, une tromperie et une escroquerie, mais surtout elle est l`effacement du genre qui nous protège contre la déviation. Ce que j`appellerais l`essence captive.

Même quand il y aurait prétexte d`attribuer le rôle de la femme à travers l`Esprit, cela ne passerait pas car la présence physique est manifeste dans l`histoire chrétienne avec la naissance de Jésus. Donc c`est par dessein qu`elle ait été supprimée au premier degré. Quel est donc ce dessein ?

La femme est nécessaire à l`accomplissement de toute vie.

Ma réflexion porte sur la valeur réelle de la femme dans une société qui se veut juste par la prière. Donc le moment est venu de se poser la question se rapportant à nous, à savoir : Quelle est l`importance de la femme dans le mystique haïtien, ainsi que dans tout ce qui mérite considération ?

Nous n`allons pas nous attarder à collecter les nombreux rôles exercés par la femme dans le mystique haïtien. Ce qui est important à souligner, c`est sa position dans toutes les autres sphères de la vie organisée, où elle est surexploitée et non reconnue comme telle. Pour retrouver ou créer un certain équilibre il faut absolument lui rendre hommage en s`écartant de son chemin. Cette attitude de sagesse nous serait de grand bien si on veut vraiment remettre en cause les actuelles conditions sociales, politiques et économiques de l`humanité. D`un pays comme Haïti par exemple.

Au nom du Père et du fils et du Saint-Esprit, la Mère crie son agonie. Et tant qu`elle ne reçoit pas l`attention et les soins nécessaires, aucune prière ne sera exaucée avec ce signe de la croix inventé pour un monde injuste et barbare. Cette escroquerie à nulle autre pareille est l`ultime référence de l`état dans lequel se trouve notre patelin où tout est à l`envers.

Livrée à elle même, Haïti notre mère à toutes et à tous est en train de mourir sous le poids de notre inconsistance et cupidité. Son fils, le nous collectif appelé haïtiens ; le Père, ces maris qu`on a assassinés avant et immédiatement après la naissance de leurs enfants ; l`Esprit, ce ciel ensoleillé rempli d`étoiles et de lunes, qui lui procure le jour pour nourrir sa famille et la nuit pour méditer et se reposer ; doivent se rassembler afin qu`elle trouve sa place dans l`ordre divin. De tout temps, nous haïtiens, nous devrions compléter le signe de la croix en y ajoutant la Mère. Donc,  » Au nom du Père, du Fils, de la Mère et du Saint-Esprit, Amen. »  auquel soit la gloire aux siècles des siècles ; Amen !

De tout ce temps que la prière n`a apporté aucun résultat, d`aujourd’hui`hui que le signe de la croix repris dans sa juste dimension fera oeuvre qui vaille, qu`on se donne la main pour aider notre mère à se lever de son siège, de ce lit de moribond. Tous les prétextes sont bons pour y arriver, sauf celui de continuer à faire semblant.

Effacez-vous ! menteurs, hommes de peu de foi ; Écartez-vous ! voleurs, jaloux, fils de judas ; Repentez-vous ! malins, profanateurs du temple sacré.
 
Prenez garde de cette vie qui ne vous appartient pas, sinon vous passerez tous.
 
Qu`il n`y ait plus de Père légitime trahi , de Fils traître et perdu, d`Esprit nuageux et menaçant. La Mère se fera justice si vous continuez à l`exploiter avec vos fétiches et symboles de parade, Amen !

Ainsi parle notre Mère contre les dieux des ténèbres.

 

Je Plaide

19 octobre 2018

Mike Joseph