EN CAS D’ÉCHEC ABSOLU

  • En cas d’échec absolu des tentatives de l’opposition en vue d’obtenir le départ de Jovenel Moïse, quelle serait l’alternative pour le peuple haïtien, dans sa situation désespérée. Pris dans les filets d’un pouvoir cleptomane, incompétent, menaçant, avilissant, décrié et mis en cause par toutes les élites nationales et, sûrement en coulisse, par les nations progressistes du monde, n`est ce pas là pour lui le chemin pavé pour la dictature ?
  • A notre avis, en dehors de cette ironique perspective, il n’y a pour le moment que trois alternatives : Le dialogue hypocrite proposé par l’Internationale ( les bons amis d’Haïti ) ; l’émergence d’un groupe nationaliste armé ; l’occupation étrangère vu l’étendue apocalyptique des dégâts qui surviendront inévitablement avec ces énergumènes au pouvoir. Aucun citoyen honnête et sérieux ne voudra s’associer à ces canailles, et l’administration publique continuera de péricliter jusqu’à ce que les choses dépassent les limites de l’imaginable. Malheureusement il sera déjà trop tard pour cette grande majorité déjà captive dans ce camp de concentration qu’est devenu tout Haïti.

  • Il est bon de rappeler à tout un chacun, que cette confrontation politique entre l’opposition et l’exécutif n’est pas seulement un enjeu d’intérêt de la part des uns et des autres. Il y a vraiment toute une masse de gens incapables de vivre un quotidien normal. La vie pour eux, étant ce qu’elle est, ne leur offre aucune autre possibilité que la fin prématurée d’une misérable existence, dans l’indignité la plus totale, dont l’issue est définitivement le dépérissement et la mort. Ce que vous et moi nous ne connaissons pas, tous ceux et celles qui sont hors de portée.

Pour ceux et celles qui sont déjà tombés, et ceux qui tombent chaque jour, tomberont demain et plus tard, DEFI interpelle encore une fois la conscience citoyenne, à regarder la vie des autres avec un peu plus de sérénité et d’humanité. DE grâce ! choisissons ensemble, au moins le juste milieu, et disons non à l’inacceptable. Continuons ensemble, et de plus en plus, de demander à Jovenel Moïse de rendre le tablier qui ne lui sied point. Sous une forme ou sous une autre, faisons au moins partie de cette opposition nouvelle qui ne voudrait s’associer ni à l’ancienne ni à la clique des bandits légaux.

Je Plaide
ce 08 Mars 2019
Pour DEFI
Mike Joseph