SORTIR LE POUVOIR DE LA RUE

DEFI

SORTIR LE POUVOIR DE LA RUE

Le moyen le plus élégant de sortir le pouvoir de la rue passe par la Grande Conférence Nationale et le procès PETROCARIBE. Sinon nous sommes condamnés à vivre dans la racaille et la médiocrité.

POURQUOI COMMENCER LA GRANDE CONFÉRENCE NATIONALE MAINTENANT

10 bonnes raisons de le faire :

1- Rien ne nous empêche de le faire

2- Le pays est terriblement malade et souffrant, qu’attendons-nous encore ?

3- Demain il sera peut-être trop tard, si le loup voisin décide de jouer en faveur du blanc.

4- La nation a besoin de respirer un air plus sain que celui des trente dernières années.

5- Le verbe, comme dans tout ce qui prend vie, se fera sentir avec toute l’éloquence du passé.

6- Il est impérieux de grandir dans le bon sens et dans la bonne direction.

7- c’est par l’élégance et la compétence que l’on abat la médiocrité.

8- Il est temps de mettre en valeur et faire parler tout l’avoir et le savoir haïtiens.

9- Il faut une fois pour toutes dire au monde de qui et de quoi est fait Haïti aujourd’hui, malgré le retard accumulé.

10 – De cette assemblée, plus rien ne sera soumis aux caprices d’une minorité ; tout sera au bénéfice de la grande majorité car la Grande Conférence Nationale sera le lieu absolu de résolution permanente de tous les conflits et afflictions nationaux et internationaux.

L’incertitude et le manque de confiance en soi qui paralysent les ardents défenseurs de la Patrie et les partis politiques haïtiens, en ce qui a trait à la réalisation de la Grande Conférence Nationale, doivent céder la place à l’élan patriotique au détriment du laxisme endémique. Au point où nous en sommes, Il n’y a rien de sorcier. Nous sommes tous mûrs pour cette noble étape de la vie politique haïtienne. Il n’y a qu’un pas à faire. Pour entâmer le processus et adjuger de l’ouverture des travaux de continuité pour la construction et la reconstruction nationale, ce pas n’est rien d’autre que la rencontre de quelques courageux personnages politiques qui, après avoir répondu à cet appel lancé depuis déjà trop longtemps par notre feu docteur Turneb Delpé, constamment depuis relancé par DEFI et par d’autres voix autorisées, s’organiseront pour inviter selon des critères de participation tous les concernés et intéressés désireux de franchir les barrières de la dépendance systémique. Ce que nous sommes tous et toutes en train de combattre, le système, malgré son immense autorité, ne fera pas le poids devant notre disposition à changer la nature des choses et à réaliser notre mieux-être.

Encore une fois, chers(es) compatriotes, DEFI vous donne rendez-vous au plus haut lieu de notre histoire, quelque part à Vertières, et espère qu’avec un minimum de présence la Grande Conférence Nationale Haïtienne verra bientôt le jour.

Je Plaide
21 Juin 2019
Mike Joseph