DEFI 2020

En ce 12 Janvier 2020, à toutes les victimes du tremblement de terre de 2010 et de tous ceux qui l’ont précédé, aux parents et amis, à toute la Nation haïtienne, que 2020 soit l’année de la rédemption pour le peuple haïtien.

Au delà de l’imaginaire et de la culture médiocre.

AMNISTIE GÉNÉRALE CONDITIONNELLE sur la terre d’Haïti. Une mise de conscience qui étonnerait le monde.

Depuis si longtemps nos teints semblent nous apparenter aux singes plutôt qu’à l’humain, suivant les desideratas d’un maître et de quelques despotes, et le pays se trouve dans l’incapacité même de reprendre ses exploits. Somme toute, dans l’État actuel où se trouvent les politiques d’aucuns ne disposent suffisamment de crédits pour entreprendre une telle démarche mais, à travers DEFI, le discours et la demande sont entamés dans l’agenda national, qui au lever du jour, dès le printemps électoral haïtien de 2021, à ce point biaisé et sans appel, influencera le débat pour le rééquilibrage de la balance vers son point zéro

Trop d’innocents sont faussement accusés et/ou condamnés. Pour rétablir l’ordre et la paix dans la cité de l’indépendance, 2020 en chiffre et deux nombre pairs est l’année mythique de la remise en selle des valeurs et acquis historiques. Cette année unique en son genre, notre humanité se doit de la convertir à l’égal des deux chiffres qui ont vu et marqué l’existence bicentenaire de la nation haïtienne souffrante mais demeurée en titre terre de la liberté pour tous les hommes. Par l’Amnistie conditionnelle, la société haïtienne se renouvelle et sera prête à DEFIER l’impossible.

Les lettres de DEFI s’imposent institutionnellement : Le Droit, l’Éthique, la Force et l’Intégrité sont le pilier sur lequel cette liberté encore précaire, acquise au prix du sang, consacrera son siège.

« Au commencement était le verbe, et le verbe s’est fait chair. » « Que la lumière soit, et la lumière fût. »

13 Janvier 2020
Mike Joseph