YANIQUE JOSEPH, la chance inespérée

QUE LE PEUPLE HAÏTIEN À SON TOUR ACCOMPAGNE LES POLICIERS RÉVOLTÉS.
« Le méchant fait toujours une oeuvre qui le trompe. »

Cette fissure largement ouverte qui vient de sortir du mur des autorités haïtiennes, dont Yanique Joseph en est l’expression vivante, c’est la conséquence de la malveillance et des nombreux assauts que subit le peuple haïtien de la part des bandits légaux, nationaux et internationaux, au pouvoir depuis presque dix ans déjà.

Filles et fils du peuple de Jean Jacques Dessalines, ces policières et policiers se sont retrouvés dans les revendications et souffrances du peuple haïtien qu’ils accompagnent désormais sur la route du mieux-être. Ces longues années de résistance, face à l’oeuvre démoniaque des enfants maudits et programmés de la politique, se sont matérialisées en uniforme pour changer la donne inqualifiable.

La fin de ce système contre lequel tout le monde se mobilise, ne peut être épargnée quelle que soit la force qui le supporte. La révolte des policiers n’est pas le fruit du hasard, c’est le résultat d’une volonté collective éprouvée. Et son aboutissement ne se fera pas attendre.

QUE LE PEUPLE À SON TOUR ACCOMPAGNE LES POLICIERS RÉVOLTÉS.

En copiant et reproduisant exactement tous leurs faits et gestes, partout sur le territoire national, la fissure provoquée par les courageux policiers s’élargira comme un tsunami qui emportera avec lui ces déchets humains, ces détritus, ces vomissures que sont Michel Martelly, Jovenel Moïse et consorts.

Chaque action de la part des policiers mérite d’être copiée, suivie, encadrée et rehaussée.

Enfin! nous avons trouvé notre bras armé. A l’assaut !

18 Février 2020
Mike Joseph