LA DISTANCIATION et le racisme, la pandémie réussie

LA DISTANCIATION ET LE RACISME, LA PANDÉMIE RÉUSSIE

Finalement les racistes ont obtenu ce qu’ils ont longtemps travaillé fort pour avoir, et l’ont atteint sans contestation dans l’obtempérence ou obtempération la plus totale, avec l’adhésion de tous.

Garder sa distance par rapport à l’autre, surtout celui qui nous est antipathique, est la forme de polarité classiquement exprimée et finalement approuvée après maintes péripéties et gymnastiques contradictoires. Si les communautés et les peuples discriminés ne s’y retrouvent ou ne se relèvent pas, ne profitent pas de cette nouvelle déclaration de mise en demeure économique, sociale, et politique pour autant se renouveler, ils sont définitivement condamnés à disparaître sans autre forme de procès.

Tout pays souverain, forcément mis à la remorque, Haïti en premier, qui ne se soulève pas pour renforcer son identité et ses convictions naturelles se verra obsolète dans toute l’acception du terme.

Sans plus de discours, le temps est à la radicalisation des tendances et des valeurs qui nous sont chères. On ne peut pas servir Dieu et Mamon.

Que celui qui a des oreilles pour entendre entende, des yeux pour voir voie, de l’intelligence pour comprendre comprenne : il n’y a pas d’autre alternative que de se battre pour la survie de son espèce.

Je Plaide

Vive Haïti !

07 Mai 2020

Mike Joseph