Naomi Osaka, à l’heure des désillusions

DEFI est le geste et l’interpellation de Naomi Osaka

Enfin ! Le prestige et la fierté humaine refont surface en dehors des attentes traditionnelles. La femme haïtienne interpellée par Naomi Osaka devrait profiter de cette occasion pour se mettre debout, comme un seul homme, et fixer les dérives nationales de notre pays, Haïti, mis en lambeau par ces derniers rapaces du pouvoir. En prenant ce risque énorme contre le racisme et les actions policières négrophobes aux États-unis d’Amérique, Naomi Osaka vient de rehausser le devoir national de tout citoyen du monde.

Elle a choisi de défendre le noir, alors qu’elle aurait pu jouir de son autre moitié qui ne souffre point autant de douleur que son vis-à-vis haïtien.

Que le geste et l’esprit de Nahomi planent et se transportent sur le sol national haïtien qui ces derniers temps a atteint le seuil critique du désespoir.

Si la femme est désignée noblement et courageusement pour enfanter, n’a pas peur de mourir, c’est qu’elle a le dernier mot quand le seuil du désespoir est franchi.

À vous le témoin, femmes haïtiennes, pour sauver les nombreuses vies que vous doit la nation. Levez-vous une fois pour toutes, car les hommes, vos hommes, tombent et meurent comme du bétail.

Je Plaide
29 Août 2020
Mike Joseph