VOEUX DE RECOUVREMENT EN DEFI (atelier # 3)

DE TOUS NOS VOEUX, EN CE 1er JOUR DE L’ANNÉE 2021 :

QUE VAUDRAIENT UNE FORTE OU PLUSIEURS DÉLÉGATIONS DE LA DIASPORA HATÏENNE À LA MAISON BLANCHE, AFIN D’ÉTABLIR LES BONNES RELATIONS ENTRE VOISINS ?

Pour saluer l’arrivée du nouveau président américain, une délégation haïtienne de la Diaspora, ou plusieurs s’il le faut, devrait s’armer de courage et se mettre en branle pour aller négocier et discuter des intérêts d’Haïti avec le nouvel élu de la maison blanche.

Durant sa campagne, le candidat Joe Biden a fait le geste innatendu, le plus significatif à l’instar du Pape qu’un futur président américain a posé envers Haïti. Il a marqué l’histoire lorsqu’il a mis les genoux par terre. Ce geste explique fortement l’ouverture possible d’une meilleure collaboration et disposition de l’administration Biden envers Haïti. De notre part, il est vital de démontrer notre receptivité et juste compréhension de la valeur d’une telle invitation à souscrire à au renversement du système féodal, rétrograde et criminel instauré depuis l’occupation américaine, qui encourage le despotisme et la destruction de ce pays par des mercenaires tant haïtiens que étrangers. Nous comprenons fort bien combien prédominant est le rapport États-unis/Haïti par rapport aux autres pays, mais faudrait-il aussi que ce rapport soit redéfini et engagé dans la voie du progrès en faveur des deux partenaires. C’est une honte, un scandale, un désavantage pour les deux, la plus grande puissance du monde et cette petite nation qui se trouve sous ses ailes, que le bilan soit à ce point catastrophique. Combien grand serions-nous, avec tout ce que représente la Diaspora pour Haïti et les États-unis, et ce que représente à son tour Haïti pour les États-unis et la Diaspora, à pouvoir défendre à juste titre l’équilibre de cette relation et sa pérennité, dans la promotion d’une nouvelle société haïtienne à l’aube de ce nouvel ordre mondial ?

Haïti ne peut plus souffrir de ces lacunes que nourissent l’ingérence grossière, l’anarchie, la dictature, la médiocrité, la mauvaise foi, le racisme et l’indécence. Les États-unis doivent se montrer à la hauteur de ses prétentions en tant que puissance impérialiste, à vouloir occuper indirectement ou directement par la voie des dirigeants haïtiens de service, ce pays souverain.

Mettons-nous à l’oeuvre. Sans complexe et sans préjugé de notre part, constituons-nous en rampart et allons défendre l’avenir de notre pays auprès des anciens et nouveaux maîtres du monde. Haïti ne sera jamais ce qu’elle voudrait être sans une pleine attitude et compréhension haïtienne des enjeux de la diplomatie. Seuls les haïtiens de la Diaspora, à cause de leur proximité et promiscuité avec l’étranger, détiennent le savoir-faire, le langage et les moyens nécessaires pour traîter d’égal à égal avec les pouvoirs du monde. DEFI se porte volontaire encore une fois, sans complexe et sans prétention, pour la réalisation et l’aboutissement de cette démarche.

Veuillez accepter et recevoir chers compatriotes et amis, notre patrotique volonté et nos sincères remerciements, que, nous l’espérons vivement, vous saurez agréer au profit d’Haïti et de tous les haïtiens sans exception.

NB. Cette correspondance est envoyée à tout organe susceptible de s’y intéresser. Merci

JE PLAIDE
1er Janvier 2021
Mike Joseph