CROIX NOIRE

CROIX NOIRE
En support au Seigneur des seigneurs contre les atrocités commises à l’égard des noirs.

Il ne s’agit là d’aucune magie en évoquant la croix noire comme identité spirituelle à coté des efforts de revalorisation que s’accordent les communautés conscientes de leur origine africaine. La douleur du monde noir ne se conçoit point dans des considérations limitatives, mais prend en compte les maux dont souffre l’humanité dans son entièreté. Cette douleur fabriquée de toutes pièces par les spécimens à peau claire ou blanche, celles et ceux qui ne veulent point s’associer à l’origine réelle de l homme, elle tient lieu de réserve jusqu’à aboutir à des prétentions sans aucune valeur ni scientifique ni métaphysique, mais seulement anarchique. De là viennent tous les accrocs manifestes, sous entendus et critiques qui secouent l’arbre de la création universelle.

Sur la croix et bien après, le sang de l’homme crucifié n a pas cessé de couler, et les hommes continuent de vaquer à leurs occupations comme si le monde doit vivre au dépend d’une catégorie d’humain condamné à subir le châtiment du péché, malgré le sacrifice consenti du Seigneur des seigneurs pour sauver la race humaine. La mutation épidermique ayant pris le dessus sur l’essence de la vie, le sang, les préjugés raciaux ont renversé l’ordre de la création et proposent aujourd’hui de blanchir le péché originel sous prétexte que l’homme noir est la principale cause de l’échec de cette civilisation, en le faisant disparaître de la terre. Suite aux excès commis nous proposons la croix noire comme substance universelle, non en termes de magie mais pour rappeler aux hommes que nous sommes leur origine, et du même coup entreprend auprès de Dieu une démarche souveraine qui remet en question le droit à la vie de façon universelle.
En érigeant et en faisant de la croix noire un principe spirituelle et la nouvelle fondation de l’humanité, l’homme en général reprend ses droits d’origine et interpelle le Souverain des souverains afin qu’il se prononce une fois pour toutes sur les avancées scandaleuses de la perversion.
Sur terre, sur mer et au delà des cieux mouvementés, que toutes les forces originelles se parent de notre cause et rappellent aux rebelles que la terre n’appartient pas à une catégorie humaine et qu’elle ne saurait être le privilège exclusif d’un petit nombre qui se croit au dessus de tout. Que ces âmes perdues coincées entre l’arrogance, la méchanceté et la désobéissance, qui arrivent à percer le cœur de ceux qui veulent demeurer fidèles à leur vocation naturelle et se libérer des étreintes du diable et de l’espèce sonnante, finissent par payer le prix de leurs méfaits et s éloignent des enfants légitimes de la création.
Nous voulons vivre dans la félicité, dans le repos de votre royaume sans interférence de la part des pervertis du royaume déchu. Votre couronne nous suffit. Aucune autre ne nous intéresse. Surtout celle que portent les riches dans leur propre royaume.

La terre remplie de ces vermines est loin d’être en ce jour le monde originel où l’homme a pris naissance lorsque l’Esprit divin souffla dans ses narines.

L’homme pervers, Seigneur, devenu ce qu’il est par antipathie, incrédulité et désobéissance, jaloux et égoïste dans son cœur; il se dit maître des vies et des biens, ainsi que de la terre toute entière que tu nous as léguée. Bourré d orgueil il oublie d’où il vient et son passé divin est pour lui à l’instant un obstacle insignifiant. Heureusement il ne peut pas changer la couleur de son sang, car de cette ultime et seule référence pour tous, de ce que ceci représente, il aurait fait le deuil de notre épiderme sacré.

Le jour du grand pardon et de la rédemption, le sang, la seule matière par laquelle les hommes se réveilleront de leur profond sommeil, qui s’élèvera vers vous Seigneur avant que l’homme soit devenu poussière, il ne restera de lui plus rien que l’esprit par lequel il était né. Ce sang de sacrifice versé sur la croix, nous vous l’offrons à nouveau sur notre croix pour renouveler le pacte de reconnaissance que l’homme des origines a inscrit en lettres noires, pour le temps et pour l’éternité sur le front des nouveaux nés, pour que ne disparaissent jamais sur la terre et dans les cieux la couleur de notre peau. Par la croix nous sommes allés vers vous en esprit, par la croix nous survivrons sur terre en esprit et en vérité.

Je Plaide

17 Octobre 2021

Mike Joseph