HAITI DE 1986 à AUJOURD’HUI

HAITI DE 1986 à AUJOURD’HUI
quand l’or et la mélasse se confondent

Lesquels de nos gouvernements haïtiens valaient-ils de l’or ou de la mélasse ?Citoyen haïtien dans toute l’acception du terme, J’ai le droit de crier et de citer à haute voix les noms de ces hommes et femmes qui ont représenté la nation haïtienne en bien ou en mal. Mais par respect pour le drapeau national je les tais. A vous de les reconnaître, ces noms, entre lesquels l’or et la mélasse se confondent.

Au terme de l’expérience mortuaire avec les Duvalier, la nation haïtienne s’est réveillée un beau matin en effervescence. Sortie de la mélasse, elle croyait avoir trouvé de l’or, hors terre, en la personne d’un révérend. Tout le monde s’est mis à balayer les rues, tellement l’or était brillant en surface. C’était l’euphorie capitale. La nouvelle s’est répandue comme une traînée de poudre et a traversé les frontières, attirant Aigles, chacals et lions à la recherche de proie facile ou boiteuse. Pauvre Haïti ! Située non loin de leurs repères, elle se croyait à l’abri et a ouvert son flan, sans regarder le ciel qui était déjà rempli de vautours mais qui se faisaient passer pour des colombes. Ils se sont posés aux mornes et regardaient le festin avec une grande curiosité et un grand appétit. Au lendemain du jour, à la tombée de la nuit, comme des chars d’assaut, ils ont envahie le terrain et l’ont piégé de grenades et de mines pour que la population n’ose plus s’y aventurer et utiliser ses balais. Du même coup, ils se sont emparé de l’or, l’ont transporté outre-mer sur une Île appelée Governors Island. Arrivés là bas, ils ont travaillé le précieux métal, ont tiré tout ce qu’il avait de brillant en surface et l’ont retourné à ses ouailles comme une coquille vide sans plus de matière. On l’a retrouvé émaillé et corrodé, sans plus de valeur car la brillance avait disparue. Tout le monde a compris depuis ce jour là que la magie des sciences impériales pouvait transformer l’or en bronze ou en tout autre métal, retenant la substance organique et renvoie tout ce qui est corrosion et fossile contagieux. Ils s’en sont débarrassé comme un courrier compromettant. La ruée vers l’or, depuis, a cessé, et tout le monde les bras croisés se posent la question : comment c’est arrivé ?
Les jaloux parmi nous, qui n’avaient pas participé au festin à cause de leur caractère prédateur, ont repris le contrôle du terrain et se sont mis à nouveau au service l’occident, le seul maître des trésors brillants et de tout ce qui se rapporte à la richesse du sol et du sous sol haïtien. Entre temps, les gouvernement se succèdent, avec des hommes de paille, des cancres, des postillons et de la fripouille remplis de mélasse, tenant à l’écart leurs congénères brillants qui continuent de fouiller à la recherche de l’or. Incrédules et prudents, hommes femmes et enfants ne se donnent plus la main de peur qu’ils soient piégés ou minés au profit de l’Oncle et de ses nombreux proches cousins. A un moment de la durée, un chef d’orchestre a pris la commande, et depuis c’est le branle-bas jusqu’à une heure prononcée du matin au lendemain du parcours carnavalesque. Celui-ci, mon Dieu ! c’est de la mélasse pure, sans raffinement. C’est sous son règne répugnant qu’un président américain a déclaré qu’Haïti était un trou de mélasse et d’ordures. Cela fait dix ans déjà que cela dure. Malgré les plaintes, les soupirs et les accusations de toutes sortes, il est encore à l’œuvre et consolide ses acquis avec un envoyé spécial de l’Oncle, car ce dernier n’a pas encore fini d’extraire les juteuses commissions sur les réserves d’or et de mines diverses destinées à son compte. Tous ceux et celles qui ont succédé au chef d’orchestre sont de la mélasse garnie de roses au dessus, un dessus sec et lisse, tandis que le fond est humide et marécageux ( anlè du, anba mou).

Lequel valait de l’or, lequel est de la mélasse ? Tous !

A dire la vérité, l’or changé en bronze et passé à l’étain, oxydé et toxique, ne peut être confondu à la mélasse. Devenu ce qu’il est, sans brillance et teneur, le prélat ne vaut plus son pesant. Tout le reste est mélasse. Tout le peuple Haïtien est pris en otage par le chef des bandits légaux et ses gangs donc, ce peuple est métastasé de mélasse. Sa cure est comparable au prescrit de l’Évangile, voulant que seul le retour du Christ peut sauver l’humanité. En attendant que sonne l’heure de la délivrance, exhortons-nous d’être le produit de l’or et non de la mélasse.

26 Décembre 2021
Mike Joseph