DEFI école politique

DEFI
École politique
Où le politique apprend à bien-faire et à mieux faire

La compétence en quoi que ce soit est un savoir-faire souvent accompagné de diplôme ou de reconnaissance certifiée. Mais appliquée dans la politique, la compétence est beaucoup plus que certificat ou diplôme.
Dans les pays avancés la politique est ce qu’elle est. C’est un état de fait où les intérêts de pays et de classe passent avant tout. Il n’y a rien de mauvais à cela. Est-ce pour autant le cas dans les pays sous développés ? Prenons un exemple, Haïti. Loin d’être un pays où les politiques sont conscients de leur rôle, se respectent et respectent les autres, et se donnent pour mission d’être reconnus comme agents de protection des institutions qu’ils dirigent, Haïti est un pays où l’absence de guide politique et administratif est ignorée et entretenue, où le canevas associé à l’entreprise politique, économique et sociale est conçu pour la corruption et dirigé vers l’abîme. Aucune école politique internationale ou conventionnelle ne pourrait répondre à cette forme d’apatridie, si elle ne tient compte de la réalité brute du terrain.


L’homme politique haïtien, par complexe, dès qu’il possède un diplôme ou même un certificat, se croit suffisamment doué pour prendre les rênes de la politique et se charger de faire la leçon à ses pairs. Obnubilé par l’appât du gain facile, encouragé par la corruption généralisée et laissé à son compte par cette absence de guide, tel que mentionné plus haut, il profite de ce vide pour se faire une fortune. Face à ce constat d’échec et de pauvreté institutionnelle, DEFI se pare de toge et de bouclier, en vue de séduire la compétence réelle, de favoriser l’émergence de valeurs intrinsèques qui permettent d’appliquer là où le besoin se fait sentir, cette compétence, dans un pays où tout est à faire ou à refaire.


Il ne suffit pas d’être diplômé pour obtenir un poste administratif. Il faut rendre obligatoire un test de dépistage ayant rapport avec l’intégrité. Tout candidat à un poste quelconque doit avoir la prédisposition innée de servir et savoir répondre sans équivoque aux besoins des autres. C’est là qu’intervient la notion d’école spécifique, où, quel que soit le diplôme obtenu, tout homme appelé à jouer un rôle politique ou administratif devrait convenir aux recommandations d’usage adressées par cette école particulière dont nous faisons la promotion.
Dès à présent, quiconque voudrait obtenir la compétence appropriée pour faire la différence entre la horde de sangsue qui occupe le terrain et la nouvelle génération politique, peut se diriger vers DEFI; afin que l’avenir soit plus brillant, que le discours et les mœurs changent à jamais dans la première République noire du monde.

06 Décembre 2022
Mike Joseph