MADAME NOTRE DIEU

MADAME NOTRE DIEU
notre mère qui êtes aux cieux

Pourquoi seriez-vous étonné (e) devant notre déférence et obéissance envers Dieu, vu dans la peau d’une femme.
N’est-ce pas la femme qui de fait est reconnue mère destinée à créer l’homme dans toute l’acception du terme ? Dieu étant un et indivisible doit être compris à partir de ce fait qui ne laisse aucun prétexte sur son genre. Les interprétations douteuses dont il est l’objet sont une escroquerie monumentale inventée par l’homme dans son ego pervers, jaloux et diabolique.
L’origine de tout homme étant de nature féminine et spirituelle, expliquée en tout point par la véracité des faits, le genre masculin est exclu de tout concept et processus génitaux et administratif, en ce qui aurait trait à la création.
Expliquée de façon mystérieuse dans la naissance de Jésus, l’humanité entière trouve sa source et son droit à l’existence par la voie directe et unique de la femme. Du même coup, l’univers bénéficie de cette option et donne tout le crédit à l’être suprême dont la nature se rapproche à celle de la féminité, plutôt qu’à la perversion humaine retrouvée dans le genre masculin. Au regard de l’universel, si l’homme, cet être compliqué et déchu, ce phénomène controversé à partir duquel tout s’explique à tort au détriment de la femme et de toute la création, ce dieu tombé du ciel suite à sa trahison à l’égard de Dieu, était dans son genre le créateur potentiel de tout et de tous, l’univers serait appelé à disparaître une fois pour toutes, et ce serait la fin de tout. Heureusement qu’il est l’Éternité insondable, autant que la naissance et la mort.

En vérité, l’homme fait figure de parent pauvre devant la femme, quand il s’agit de l’origine en général et même de la sienne propre. Du titre de créateur quand il s’agit de l’Être suprême, ce barbu sénile et hâbleur ne fait pas du tout le poids. Il est à l’image de tous les hommes et ne saurait tenir longtemps, éternellement, sans tomber dans la dérision. Arrivé à un certain âge, assis sur son trône d’illusion que personne n’a jamais vu mais qui fait référence à la gloire comme valeur absolue, sa queue s’affaiblie et devient incapable de se tenir debout comme celle de tous les hommes. Tandis que pour la femme, la nature a prévu une alternative qui lui permet de continuer son œuvre de création de la naissance à la mort. S’il a fallu que l’homme donne sa semence pour fortifier l’ovaire de la femme, cela ne veut pas dire pour autant qu’il en est de même quand il s’agit de la création universelle dont seule la femme a le secret.
La terre, cette femme étendue dont la matrice donne naissance à tout ce qui se rapporte à l’homme, tout ce qui bouge et tout ce qui ne bouge pas (l’océan, les nuages, le ciel, la pluie et le beau temps), tout ce que l’on peut imaginer vient du fait qu’elle est consciente, et cette conscience produit des œuvres colossales au delà de l’imaginaire.
Madame mon Dieu, permettez que je m’honore de ce titre qui vous sied à merveille et qui en même temps m’honore ainsi que toute créature dont vous êtes le récipient. Pardonnez aux hommes leur faiblesse et leur dérogation. Au nom de l’humanité toute entière et de tout ce qu’il nous est donné de concevoir, d’imaginer et de constater, nous prenons gage d’inviter le monde à cesser son escroquerie, car seule vous méritez d’être glorifiée pour votre sagesse éternelle d’avoir enduré si longtemps les bévues commises en votre présence au nom de l’absolue vérité.
Malgré tout, comme Marie l’a fait en donnant naissance au fils de l’homme par l’opération du Saint Esprit, votre fils spirituel, comme tous nous le sommes, vous continuez de nous nourrir toutes et tous, et la vie sur terre est partagée à notre seul profit matériel sans que vous soyez atteinte dans la gloire de votre royaume. Combien urgent il est pour nous que vous changiez la vie de ceux qui voudraient renaître par l’intervention du Saint-Esprit. Mettez fin à cette supercherie et faites en sorte qu’une multitude à l’image de Jésus remplace le genre que nous sommes.
le modèle de Jésus est le parfait exemple que nous voulons suivre. Rendez-le pertinent dans le sein de toutes les femmes.
« Notre Père, qui êtes aux cieux, que votre nom soit sanctifié, que votre règne vienne, que votre volonté soit faite sur la terre comme au ciel. Donnez-nous aujourd’hui notre pain de ce jour. Pardonnez-nous nos offenses, comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés. Et ne nous laissez pas entrer en tentation mais délivrez-nous du Mal.
Je vois maintenant pourquoi la vie spirituelle est souvent mise en péril. C’est parce que nous avons été induits en erreur, et que l’hypocrisie, la jalousie et le mensonge masculin sont à la base de cette entreprise grotesque. Le masque est enlevé.
Madame mon Dieu, Nous attendons tous le retour de votre fils. Le fruit de vos entrailles est béni.

Je Plaide
05 Janvier 2022
Mike Joseph