MESSIEURS FRITZ JEAN & STEVEN BENOIT soyez à la hauteur de votre mission

MESSIEURS FRITZ JEAN & STEVEN BENOIT
soyez à la hauteur de votre mission
                                                       
 
Dès ce moment, en ce lundi 31 janvier 2022, au lendemain de la nomination de l’exécutif haïtien issu des accords « Montana/Pen », le peuple haïtien et les autorités du monde devraient avoir une idée sur l’orientation et le poids du nouveau pouvoir en Haïti.
La grande question à se poser en ce temps d’insécurité et d’incertitude est celle-ci : Que devrait faire l’autorité légitime face à une autorité de facto, dans ce pays en lambeau ?
En trois points, voici ce que pense DEFI pour le bénéfice de la nation et des nouveaux élus/nommés, dans un tel cas :
 
1) Le nouveau Président, Fritz Jean, et le Premier Ministre, Steven Benoît, devraient immédiatement signifier une correspondance à Monsieur Ariel Henry lui demandant de rendre le tablier. Pour ce faire, ce dernier devrait sans délai s’y accommoder et communiquer à la presse nationale et internationale sa disposition à transférer les clés du pouvoir aux nouveaux chefs légitimes de l’exécutif, immédiatement, bien avant le 7 février 2022. Question de civilité.
Autrement, au cas où Monsieur Henry s’obstinerait à demeurer dans sa position de « de facto », puisqu’il a encore en mains le levier des corps armés, le Président et le Premier Ministre haïtiens devraient faire appel à toutes les institutions nationales haïtiennes, à la société civile et aux forces policières, pour les accompagner au palais national afin de déloger Monsieur Henry et le conduire tout droit au pénitencier national pour insubordination, menace et complot contre la sûreté de l’État haïtien. Une fois que cette étape serait franchie, le nouveau gouvernement haïtien se donnerait 3 jours pour soumettre à la nation son programme temporaire de gouvernance sociale, économique, politique et diplomatique.
 
2) Dans un délai de 15 jours, après avoir consulté les forces vives de la société civile et les partis politiques, desquels ils sont issus, les deux représentants de l’exécutif devraient être en mesure de présenter leur feuille de route pour le temps qui leur aurait été accordé.
 
3) En temps que gouvernement légitime, que toutes les dispositions soient prises, sur ordre du Chef de l’État et du Premier Ministre, en vue d’installer l’exécutif au Palais national et à la Primature, avec tout le prestige qui leur convient. Ils devraient en profiter pour envoyer un signal clair au monde, qu’Haïti vient de renaître sous un nouveau jour. Pour ce faire, il serait bon de déclarer trois jours de festivités nationales mais, étant donné que la société est aux prises avec une insécurité majeure, mieux vaudrait réserver cette partie pour les prochaines élections et victoires électorales.
 
NB. Concernant l’insécurité, les gangs armés auraient quinze jours pour déposer les armes. Sinon, dû à leur effectif inconnu et à leur supériorité en armes, puisque la police nationale d’Haïti s’est montrée incapable de faire face à la situation, il faudrait prévoir l’assistance d’un pays frère et ami, un vrai, pour venir les déloger et les traduire par devant la justice.
 
Monsieur le Président, Monsieur le Premier Ministre, voici en peu de mots ce que la nation attend de vous. Soyez à la hauteur de votre mission, ne nous décevez pas.
 
31 Janvier 2022
Mike Joseph