HAÏTI dont je suis, enfin je parle

HAÏTI dont je suis, enfin je parle

En ce 07 février 2022, la deuxième date la plus importante après le 02 janvier 1804 après que les vaillants guerriers de l’heure se sont sacrifiés pour me procurer l’acte de l’indépendance nationale, le drapeau bicolore; je déclare ce 07 février 2022 le jour sacré de notre renaissance. Le vide observé dans le fonctionnement de l’État est un affront d’ordre structurel et me force à trancher de façon radicale afin que l’ordre étatique soit rétabli.
Suite à cet écart, je demande au peuple haïtien et aux valeureux soldats, les marrons, celles et ceux connus et inconnus, de faire front et de déloger le siège de l’État, de le transférer au nord, le lieu de notre consécration et de nos prouesses; soit dans la citadelle construite à cet effet. Que toutes les forces vives convergent vers le nord, là où j’ai décidé que se renouvelle la deuxième grande révolte pour la souveraineté. Les actuels occupants du palais national situé à Port-au-Prince ne sont pas dignes d’être reconnus comme représentants de la nation. Un jour de plus, qu’ils soient tous mis aux arrêts et conduits en prison pour être jugés de crime de haute trahison, d’avoir profaner la date et le lieu que le peuple a choisi pour célébrer les quinquennats de son autorité politique, gouvernementale, de son histoire, de son indépendance et de sa souveraineté.
J’aurais voulu faire cette déclaration plus tôt, bien avant aujourd’hui, mais je n’aurais jamais imaginé que l’homme haïtien se serait lui-même vendu aux enchères après tous nos exploits.
Sur nos épaulettes sont inscrites les plus nobles batailles de l’humanité. Nous les avons gagnées avec notre volonté de vivre libres. Les puissances ennemies, une fois de plus, se sont liguées et nous font payer pour ces légitimes exploits.
Je déclare de toutes mes forces, sur ce chemin pavé d’embûches, que nos exploits soient enfin reconnus comme la boussole des peuples en quête de liberté. Faute par eux de le reconnaître ainsi, ces éternels ennemis de notre liberté, leur démocratie, leur civilisation et leur doctrine ne sont que vains mots et vaine espérance.
Peuples du monde, soyez fiers de notre courroux. Adoptez le car, je vous le dis, il est l’arme indispensable face à l’obsession maladive des hommes qui refusent d’accepter l’égalité des peuples et des nations.
Au nom des valeureux guerriers de l’histoire, déclarons pour toujours que nous sommes libres et le resterons à jamais. Grenadiers à l’assaut !

Haïti, votre patrie, ce 07 Février 2022
Mike Joseph