BAG-OUT

BAG-OUT
Éliminer le mal d’Haïti en une portée
Le DEFI du jour
Hier, aujourd’hui et demain se retrouvent tous dans un seul sac d’entrave conçu de toutes pièces par ceux qui ont importé la haine avec eux sur le sol d’Haïti. Dès le premier jour de leur arrivée sur cette Île paisible, tranquille et frugale, le germe de la destruction s’y est implanté comme la chute d’un astéroïde fracassant le globe pour donner le résultat que l’on connaît.
Dans un premier temps tous les habitants de l’Île ont été massacrés. Et suite à ce massacre, conscient et doué du pouvoir absolu du mal, le diable, dont il est ici question, s’est tourné vers l’Afrique le lieu originel du bien, son ennemi, pour s’approvisionner de ce bien originel que le Créateur a pourvu à l’humanité, le Noir. Ainsi commence le péché contre lui-même et la race pure, lequel péché qui ne lui sera jamais pardonné.
Pour que la terre d’Haïti et ses habitants soient purifiés et soulagés, il faut envisager l’éradication totale de cette emprise du mal et de ses origines. Tant que cette disposition ne soit prise, comme çà a déjà été le cas avec Dessalines, tel que l’histoire le relate, toute tentative de résurrection de la liberté sera vaine et utopique.
Il faut ouvertement dire au colon que la question d’ingérence et de cohabitation politique a déjà été réglée dans le sang et certifiée par l’acte de naissance daté du 02 janvier 1804; qu’il ne pourra jamais rien tirer de pérenne de ses forfaits, et s’il continue de violer les efforts de l’homme haïtien dans la construction de son existence, tôt ou tard il finira par subir les conséquences de son action.
À force de se battre pour vivre l’exploit de sa conquête, le peuple haïtien né de celle-ci se voit empêtré dans des difficultés aux multiples facettes qui lui donnent un visage de survivant obligé à tout faire pour ne pas mourir. Mais jamais il ne lui sera convenu de revivre l’histoire d’avant, celle de l’obtempérence forcée et de l’esclavage, l’histoire des noirs en général, et celle d’Haïti en particulier qui l’ont marquée au fer rouge. Ceux qui ont opté pour la paix dans le monde devraient savoir que tant que la violence aveugle existe dans une partie du globe la terre entière sera toujours bouleversée. Dites-leur que ce n’est pas ainsi que l’on obtiendra la paix car « on ne peut extraire de la farine dans un baril de charbon ».
Notre DEFI majeur s’emploie à vous enseigner qu’il n’y a d’autre voie que celle de la liberté totale pour le peuple haïtien, telle qu’elle est inscrite dans la charte fondamentale de sa naissance. Par cette voie, la seule à honorer parmi les diverses tendances, tout le mal d’Haïti disparaîtra. Cette terre veut revivre sa liberté originelle, celle des indiens taïnos, car c’est ce que réclament de leur lieu éternel les premiers habitants d’Hispaniola: BAG-OUT
21 Juillet 2022
Mike Joseph
Like

 

Comment
Share