DE L’OR à L’ESSENCE

DE L’OR à L’ESSENCE
un peuple a disparu, un autre se meurt

Tandis que l’or, ce trésor éternel sous nos pieds, dans nos mains se meut vers d’autres rives ; l’essence à fleur de peau, déjà jaillissante, ne nous mérite pas, prend feu, brûle et menace de nous faire disparaître, comme ça a été le cas avec les Taïnos. Les deux ont déjà causé tant de morts, que l’issue déjà fatale est évidente.

Qu’auraient fait les Taïnos aujourd’hui, s’ils savaient autant que nous qu’ils allaient disparaître ? Resteraient-ils les bras croisés à attendre la fin, à regarder les voleurs au sol et au large s’emparer de leurs biens, pour ensuite les exterminer tous, ou choisiraient-ils, s’ils avaient le choix, de négocier avec eux, tel que, nous, nous pourrions le faire, à cause des moyens que nous avons, qu’eux ils n’avaient pas.

Débonnaires, pleins de vie et d’espérance, lesTaïnos d’avant nous offraient en partage tout l’or de leur terre, parce qu’ils croyaient que cet ornement, l’or, appartenait à la terre, qu’elle était un bien pour toute l’humanité. Malheureusement pour eux, le diable déguisé en humain ne l’entendait pas ainsi, et s’en est servi comme sa propriété personnelle et privée. Depuis ce jour-là, cette terre est convoitée. Plus jamais ils ne vivront en paix, jusqu’à leur totale extermination. N’avons-nous rien appris de cette épreuve ? Voudrions-nous subir le même sort ? Souvenez-vous-en de ce qu’il a dit sur la Montagne, à celui qui était l’envoyé de Dieu sur terre pour sauver les hommes : « Si vous m’obéissez, je vous donnerai tout ce que vous voyez ici, la terre et tout ce qu’elle renferme. Cela veut dire, que tout ce que la terre renferme lui appartient. À vous d’en juger.

En fait, puisque les deux sont mis en cause dans l’immédiat, comme sources de malheur, l’or et l’essence, à côté de tout ce que renferme la terre, DEFI invite tous les acteurs politiques et ceux de la société civile, à négocier avec le diable, en vue de leur déplacement, en échange d’une paix durable pour le reste des vivants qui n’ont que faire de la richesse matérielle, mais qui ont besoin de leur liberté pour vivre tranquillement dans leur coin.

L’occident et ses alliés aiment la quincaille, pour nous, et l’opulence, sommes-nous obligés de vivre comme eux ? NON !

Que représentent devant la vie, celle qui vient par les narines, l’or, l’essence et toute cette collection de POUX, BIJOUX, CAILLOUX, CHOUX, HIBOUX, JOUJOUX, etc. ?
Qu’ils s’en approprient autant qu’ils le veuillent, en retour qu’ils nous laissent vivre tel que la providence l’aura décidé. Espérons qu’ils le comprendront ainsi : sans eux.
Y en a marre !
Prenez-les, et allez-vous-en !

Je Plaide
07 Septembre 2022
Mike Joseph