L’ACTION DE DEFI

L’ACTION DE DEFI
entre la parole et la réflexion

Des maux et des mots à n’en plus finir. Tout a été dit, rien n’y fit. Au point que l’on se dit : d’où viendra le déclic qui vaudrait toute la peine étalée.

Entre la parole et la réflexion, la première ne cesse de courir les rues, les trottoirs, les mornes et les vallées, tandis que l’autre, la réflexion, le DEFI, se propose de combiner les deux en vue d’aboutir à la conclusion de ces efforts verbaux, combien louables, mais qui ne donnent aucun résultat.

En combinant les deux, ce qu’il n’est pas donné à tout un chacun d’accomplir, DEFI s’approprie le monopole de la vertu libératrice et livre à chacun le bon soin de se surpasser en suivant l’étoile de la délivrance.

Ce que le commun des mortels trouve inexplorable, faute de moyen et d’esprit d’entreprise dont peu se sente qualifié, de cause à effet DEFI le voit à portée de la main.

Quoique jugée compréhensible la réticence des uns et des autres en matière de risque, surtout après avoir connu autant de déboires avec X et Y, il demeure incontournable que le choix doit être porté sur un sujet d’obédience politique, jusqu’à ce que la providence s’impose sur les dérives inespérées et fasse elle-même le choix idéal qui ne saurait être révélé à personne, quelle que soit sa perception ou son habilité.

Pour faciliter le déclic indispensable au profit de cette approche, voici ce que dit DEFI à chacun, à toutes et à tous : Je fais de mon mieux pour attirer votre attention sur ma disponibilité à vous aider pour trouver la voie du salut, en même temps, je regarde autour de moi dans le but de découvrir celle ou celui qui en fait autant, ou plus que moi. Je ne vois personne. Il se pourrait que je sois inconscient ou aveugle. Donc, je vous demande de m’aider à le/la trouver. Dès que ce serait fait, je me mettrais à genoux devant elle/lui, et donnerais du service comme on le ferait à un apôtre, pour la délivrance de notre pays, pour le bien et le bonheur de tous les Haïtiens. N’ai pas assez dit et proposé comme mise de fond, pour vous convaincre qu’il est temps de prendre un autre risque.

Au cas où vous seriez encore sceptique, j’ajoute à ma plaidoirie la corde avec laquelle je demande d’être pendu si je trahis votre confiance.

C’est nous le DEFI. Il est temps que ça bouge.

www.defikp.com

08 Décembre 2022
Mike Joseph